L’art du chardin

Déambuler dans la nef du Grand Palais au milieu des plantes et sur un fond de piano joué en live c’est plutôt cool comme expérience.

Il y avait plein de trucs bien, déjà le bassin :

Avec un arbre métallique diffuseur de vapeur. L’ambiance est donnée : calme et fraîcheur.

La cabane :

Faire la queue pendant 30min vaut franchement le coup. Le seul détail qui me chiffonne (on voit pas sur la photo) c’est que la porte d’entrée donnant sur l’escalier soit en forme de bouteille de vin oO je comprends pas l’intérêt. La cabane en elle-même est super belle sinon.

La déco :

Ces champignons sont des composteurs, c’est plutôt fun comme idée.

J’ai adoré les lampe-globe-à-plantes et les coussin-pot-de-fleurs.

Ça c’est super poétique :3 Il y avait aussi un stand qui mettait en scène un lit recouvert de lierre, j’ai dû lutter contre mon côté chat pour ne pas m’y vautrer joyeusement =*_*=

Ensuite le stand Tuffaut qui dépote :

Y’avait encore plein d’autres tableaux mais bon je peux pas tout mettre ici. J’ai un gros faible pour la baignoire. Sinon à côté il y avait un poulailler avec une 2CV Dolly dedans, mais la photo ne donne rien à cause du grillage.

Un stand de parfum dont l’idée m’a plu :

Des artistes ont customisé des vélos qui seront vendus aux enchères, en voilà quelques-uns :

J’ai fait l’expérience d’un jardin secret belge, et pendant que j’attendais dans la file, on nous a proposé des chocolats, miam ! :P

Pour finir, parce que c’est la grande classe, j’ai joué le jeu avec Direct Matin qui proposait de nous prendre en photo pour faire la Une de leur journal, de façon personnalisée, puis ils nous l’envoie par mail.

Futurotekchtile

Avec une amie, nous sommes allées voir l’exposition Futurotextiles à La Villette.

L’expo en elle-même est intéressante bien que pas assez pourvue en métrage des textiles. Comme l’a bien fait remarquer un gamin : « on dirait un magasin ». C’est tout à fait l’impression qu’il s’en dégageait, avec des matières sous cloche sur les tables et en bout de chacune des échantillons d’environ 20cm de côté pour se rendre compte…

J’ai bien aimé les igloo gonflables qui servaient de pièces à thèmes.

Et ce que j’ai préféré c’est la partie avec des fibres optiques. Il y avait une sorte de rideau tombant du plafond, tissé de soie et de fibre optique *_* on aurait dit une cascade, c’était très beau.

Enfin, sur un grand écran, notre image était projetée au milieu des nuages. Ils s’accrochaient sur les parties les plus claires. En faisant très doucement on pouvait en attraper et agiter la main pouvait soit les envoyer à l’autre bout de l’écran, soit les dissiper. C’était très amusant, nous y avons joué plusieurs minutes.

Cuchtomisation – Nymphéas 1.0

Début thématique, encore très abstrait, de la customisation (comme on dit dans le milieu des BJD) de ma quadrupède cornue.

Peindre des feuilles en tissu a donné ce joli résultat sur mon support :

En plus, ce week-end je suis allée au Musée de l’Orangerie pour revoir plus particulièrement les Nymphéas de Monet.

La double salle en  forme de 8 est toujours aussi impressionnante et envoutante (il a fallu faire un effort d’abstraction de la foule qui, avec un temps pareil, avait décidé de se cultiver en masse -_-). Je me suis rappelée avec nostalgie un brin amusée de ma première émotion artistique qui avait eu lieu devant un des panneaux : je laissais mon regard rêvasser lorsqu’un nymphéa était sorti du tableau et m’avait sauté dessus.

Et un point sur ma petite culture :

La 2e pomme de terre pointe son nez :3 et la première commence à bourgeonner. Ce temps est pratique : j’ai pas besoin de les arroser.

Les Chaints de glace

Ils sont passés, les cultures ne devraient plus craindre le gel. Mais pourquoi je m’intéresse à ça, moi, parisienne en studio sans balcon ?

Ben, j’ai décidé de planter des patates dans une jardinière et depuis 10 jours je les surveille telle une mère poule :3 Je ne savais pas comment introduire ça sur mon blog et cherchais en parallèle un titre pour l’article du jour… merci les patates !

La remise en selle après mes péripéties méridionales se passe relativement bien : je n’ai fait qu’oublier mon sac de matériel chez moi pour ne m’en rendre compte qu’une fois arrivée au Jardin des Plantes -_- Qu’à cela ne tienne, j’avais heureusement mon carnet de notes et un stylo dans mon sac, j’ai croqué avec.

En plus j’ai eu un nouveau ticket à la ménagerie =^^=

Le pauvre gaur est tout écrasé à la manière rupestre…

Les singes capucins faisant leur toilette ne sont pas aussi immobiles qu’on pourrait le croire, donc c’est resté une esquisse rapide.

La star du moment (non, en vrai elle fumait pas), Théodora l’orang-outang. Elle a posé comme une pro devant sa vitrine, un brin agacée par un chiard qui faisait claquer sa règle en plastique. Je suis fan de sa coupe de cheveux !

Et en rentrant j’ai pu lire quelques nouvelles sur le zoo de Vincennes dans Direct Matin ça fait plaisir.

Encore un peu de Provenche

Avant de repartir pour Bordeaux, j’ai eu le temps de marcher dans la garrigue quelques minutes au milieu des buissons de chêne kermès, de romarin, de ciste et quelques chardons, foulant du pied le thym odorant parsemé de tulipes sauvages et la potentille printanière au jaune d’or éclatant sur la terre rouge et pierreuse, la Sainte Victoire en fond de décor, changeante à chaque minute…

Séjour improvisé dans le Chud

Mes dernières photos du jardin :

Puis j’ai dû partir pour le Sud précipitamment. Et comme je m’ennuyais j’ai pris quelques photos du paysage environnant.

La montagne Sainte Victoire toute brumeuse.

Le clocher de l’église de Meyreuil.

De belles pensées.

Un chat câlin est venu me tenir compagnie un moment =^^=