Exprechion corps

Il y a quelques semaines, j’ai participé à l’atelier Expression Corps de mon amie Catherine Aznar sur le thème du flux.

J’ai découvert la danse contact. C’est très intéressant et chaleureux comme pratique.

Ensuite, chacun à notre tour, nous nous somme pris pour un pinceau ou un crayon et nous avons dansé sur une sorte de tableau, les « spectateurs » ayant comme objectif de retranscrire nos mouvements sur leur feuille.

Expérience amusante. Je ne suis, par contre, pas satisfaite du rendu de mes transcriptions.

Voici ce qu’a donné la première séance de modèle vivant, pauses en mouvement lents.

Préparachion d’Halloween

Cette année je risque de pas avoir de quoi creuser une citrouille. Mais pour quand-même marquer le jour de la trouille je prépare ma tenue. Voici le masque :

J’ai d’abord moulé mon visage avec du papier journal trempé dans un mélange de farine et d’eau qui fait une colle naturelle.

Puis j’ai commencé à modeler le masque sur cette base.

 

J’ai également trouvé le premier tissu pour mon sac de sport :

 

Comme je suis toujours en train de trier mes vieux travaux et que c’est l’automne, voici 2 dessins de MANAA.

Feuille de figuier

Bogue de marron

 

Pour terminer j’ai envie de partager ce texte trouvé dans Différence & souffrance de l’adulte surdoué de Cécile Bost :

«Quel que soit son domaine de création, le véritable esprit créatif n’est rien d’autre que ça : une créature humaine née anormalement, inhumainement sensible.

Pour lui, un effleurement est un choc, un son est un bruit, une infortune est une tragédie, une joie devient extase, l’ami un amoureux, l’amoureux est un dieu, et l’erreur est la fin de tout.

Ajoutez à cet organisme si cruellement délicat l’impérieuse nécessité de créer, créer, et encore créer ─ au point que sans la possibilité de créer de la musique, de la poésie, des livres, des édifices, ou n’importe quoi d’autre qui ait du sens, il n’a plus de raison d’être.

Il doit créer, il doit déverser de la création.

Par on ne sait quelle étrange urgence intérieure, inconnue, il n’est pas vraiment vivant à moins qu’il ne soit en train de créer.»

Traduit de Pearl Buck (1892-1973)

Chouvenirs

Je fais du tri dans mes anciens travaux d’école et je me suis rappelé un projet d’arts plastiques qui m’avait donné du fil à retordre.

Le sujet « corps-beaux » était tombé pendant une de mes mauvaises phases et j’avais fait un premier rendu par nécessité, tout merdique… d’ailleurs je crois qu’il est parti à la poubelle le lendemain.
Puis, lors d’une séance de nu au brou de noix, mon rendu avait frappé mon prof et les femmes-tigres naquirent :

J’ajoute donc un dossier à mon book, parce que j’avais vraiment aimé cette idée.

Dimanche c’est l’anniversaire de ma nièce, elle va avoir 5ans. Avec Maman-ChatFlan, elle découvre les fleurs et plantes et a commencé un herbier.

En cadeau je lui ai fait une carte avec des fleurs des champs séchées :

Dechin & Qi Gong

J’ai été invitée à assister à l’atelier de mon amie Catherine Aznar pour mon anniversaire, où elle associe la pratique du qi gong au dessin.

Le thème du cours était « la peau comme enveloppe ».
Nous avons réveillé notre épiderme, pratiqué l’auto-massage et ensuite le massage mutuel. Nous avons affûté notre sens du touché par des exercices les yeux fermés ou bandés, nous amenant peu à peu au dessin de modèle vivant.

Voici quelques dessins que j’ai rassemblés par thèmes :

Les drapés

Les figures antiques

Assassin’s Creed

Ombres

Hybride, l’homme corbeau

Quand la perchévérance paye

Comme à chaque reprise, je me retrouve devant ma feuille blanche à devoir dessiner en 2 dimensions un animal qui, lui, est en 3. Mes yeux ont vite perdu l’habitude, mes mains ne sont plus aussi à l’aise, les premiers traits sont laborieux et maladroits.
Je lutte, je rate, j’aime pas ça.

Mes courbes sont saccadées, mes angles déformés et mes proportions très approximatives. En plus je dessine au feutre, pas moyen d’effacer, chaque trait est définitif, noir sur la feuille immaculée, témoin d’une erreur que je ne tolère pas.
J’aime vraiment pas ça.

Je voudrais l’ignorer mais je peux pas, mon dessin, là, tel qu’il est, n’est pas bon, il faut refaire. Voilà bien 45min que je bosse dessus, si je prends une nouvelle feuille, il faudra tout recommencer, et peut-être encore rater. Est-ce que je vais décalquer ce que j’ai fini par obtenir d’assez juste pour ne pas perdre tout ce travail ?
Quand on décalque, le trait est différent,  il perd en vigueur, le geste premier de sa saisie est biaisé. C’est le dessin entier qui perd en qualité. Et puis, c’est la reprise, quitte à rater autant rester sur ce dessin et tenter de trouver le trait juste dessus, je ferai mieux une autre fois.

Alors je reprends, rectifie. Ce dessin est raté, et si je testais des choses, je n’ai rien à perdre. Je ne finis pas mes traits de contour et passe aux premières nuances d’ombres, ça donnera de la consistance. Les hachures me défoulent, des traits dans un sens, dans un autre, dans encore un autre… pas besoin de précision, ça fait du bien. Mes poignets s’assouplissent, mes yeux s’accoutument, mes doigts prennent en assurance et je reprends confiance.
En ajoutant un trait ici et là le dessin commence à prendre vie. Je tente quelques grisés au feutre fin et voilà qu’il est même pas mal du tout. Si je continue il pourrait être bien finalement.

Alors j’y vais, je varie les techniques, je m’amuse et, en prime, le résultat est au rendez-vous.

Les rares fois où je me suis poussée à continuer sur la même feuille un dessin à priori raté, j’ai été surprise de la qualité du rendu malgré les repentirs visibles.

Wip/fail de chadeaux

Je pouvais pas poster ça avant, ça leur aurait gâché la surprise, voici un petit résumé de ces 2 dernières semaines niveau confection de cadeaux =^^=

Voilà 2 sautoirs que j’ai fabriqués pour des amies avec qui j’ai passé Noël. Conception en tandem avec un ami commun :3

La seconde partie avec la fabrication des médaillons en fimo… premier fail… La cuisson a fait réagir la peinture argent mélangée aux fragments de pâte et je me suis retrouvée avec des pièces rosées >< de plus le stylo vire raaaah !

wip_sautoir03

Au final ça donne :

Autre cadeau, autre fail :

J’avais visé trop haut (trop d’éléments à dessiner d’un coup) et comme j’étais très mal installée pour dessiner je fatiguais… Du coup j’ai fait ça :

Et puis, comme on dit, jamais 2 sans 3 :

Petit fail en voulant dorer le fond, j’ai donc tout découpé et ça donne :

carte_francis02

J’aime beaucoup l’effet texturé du fond. Je suis assez fière de ma colorisation au feutre, mine de rien je progresse :3

JOYEUX NOËL o/