Encore un peu de Provenche

Avant de repartir pour Bordeaux, j’ai eu le temps de marcher dans la garrigue quelques minutes au milieu des buissons de chêne kermès, de romarin, de ciste et quelques chardons, foulant du pied le thym odorant parsemé de tulipes sauvages et la potentille printanière au jaune d’or éclatant sur la terre rouge et pierreuse, la Sainte Victoire en fond de décor, changeante à chaque minute…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.