Trichte mais belle fin

Eorl est mort dans la nuit de mardi à mercredi, après 3 ans et demi de bons et loyaux services quotidiens. Il était très mal en point depuis quelques semaines, je ne voyais pas comment le réparer, son tissu fusé craquait de partout. La zone retenant les bretelles a lâché et c’est irréparable.

Ce chac m’a vraiment beaucoup servi, je m’en sépare avec un pincement de cœur.

CATEGORIES

Tags :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.